Une plaquette sur le génie écologique appliqué à l’éco-conception des aménagements maritimes



Les activités littorales, tout comme la pression démographique ne cessent de croître sur nos côtes. Les travaux de mise en œuvre de la Directive Cadre sur l’Eau et de la Directive Cadre Stratégie pour le Milieux Marin ont permis de dresser un bilan des pressions subies par le milieu marin et son état. Elles affectent aussi bien la qualité de l’eau, la faune et la flore que les habitats marins. La restauration écologique, permettant la maîtrise des pressions à l’origine de la dégradation, est une solution d’avenir en Méditerranée pour concilier préservation de l’environnement, le développement des infrastructures littorales, des activités maritimes et favoriser l’innovation.


L’éco-conception maritime représente le fait de concevoir ou d’aménager techniquement des ouvrages en considérant les préoccupations écologiques globales et locales. Elle a pour vocation de donner aux ouvrages maritimes une double fonction technique et  écologique. L’objectif étant de trouver un équilibre pérenne entre le maintien des usages et/ou activités anthropiques et la préservation de la biodiversité. Cet aspect fait face à une forte demande sociétale.

 

On regroupe sous le terme de génie-écologique les activités d’études et de suivi, de maitrise d’œuvre et de travaux favorisant le retour à la normale d’un écosystème qui a subi une perturbation importante (résilience des écosystèmes) et s’appuyant sur  un ensemble de techniques et une façon de concevoir qui associent l'ingénierie traditionnelle et l'écologie scientifique (l’ingénierie écologique).


Depuis maintenant quelques années la filière du génie écologique côtier en méditerranée se structure et se met en place grâce notamment aux actions menées par le Pôle Mer.


Ce domaine d’action est aussi traité dans le cadre de la 3S (Smart Specialisation Strategy) dont une des ambitions pour l'économie littorale consiste à être leader en produits et services éco-conçus (ou durables) pour les activités et aménagements du littoral.
C’est dans ce cadre que la plaquette a été réalisée. Elle est destinée aux décideurs publics, maîtres d’ouvrages et des gestionnaires de ports afin de les informer sur l’existence de cette nouvelle activité et l’intérêt de l’associer à l’éco-conception des aménagements maritimes et de faire connaître les entreprises proposant une offre en la matière.


Ce travail a été réalisé en copilotage entre le Pôle Mer Méditerranée et l’entreprise Seaboost, associé à un groupe d’acteurs : Services de l’état, Union des Villes Portuaires du LR, laboratoires (IFREMER, Université de Perpignan, Ecole des mines d’Ales, UMR MARBEC,..), bureau d’études en aménagements maritimes et sociétés spécialisées dans la mise en place de solutions de génie écologique côtier.
Le Parlement de la Mer a soutenu l’élaboration de cette plaquette en participant à sa mise en page et à son impression, via le Cépralmar.


Le Parlement de la Mer est une instance  adéquate pour échanger, concerter, sensibiliser les acteurs sur des thématiques littorales et marines telles que le génie écologique côtier. Il souhaite aller au-delà de la démarche « marché » initiée actuellement en allant vers une approche plus intégrée prenant en compte la gestion, la réglementation ainsi que l’efficacité de tels aménagements afin de créer une véritable filière et répondre aux enjeux de notre littoral.


L'objectif est de continuer de travailler, avec le Cépralmar pour accompagner les maîtres d'ouvrages, les gestionnaires de ports, de milieu, … dans la mise en œuvre de structures éco-conçue au sein d’un groupe de travail et en menant une concertation à travers des rencontres entre les différents acteurs.

Document à Télécharger :

Le génie écologique appliqué à l’éco-conception des aménagements maritimes ( 2Mo )

SITE CÉPRALMAR : PRÉSENTATION - MISSIONS - EQUIPE - STATUTS - CONTACT
SITE FILIÈRES MARITIMES : PECHE - CULTURES MARINES - MILIEUX DE PRODUCTION - OUTILS
MENTIONS LÉGALES - Dernière mise à jour : 22/05/2017