Suivi sentinelle des mortalités d’huîtres creuses



Depuis 2011, le Cépralmar réalise en partenariat avec les autres centres techniques du littoral français, un suivi de l’évolution du taux de mortalités d’huîtres de différentes origines (écloseries et captage naturel) et un suivi de la dynamique des agents infectieux impliqués dans ces mortalités : Herpès virus, Vibrio aesturianus, Vibrio splendidus.

Le 16 juin 2016, alors que la température de l'eau de l'étang de Thau avoisine 23°, on observe :
- 83% de mortalité sur le naissain naturel charentais ;
- 4% de mortalité sur le naissain naturel de Thau.

Aucun pathogène n’est détecté dans les huîtres, probablement du fait de la température élevée de l’eau (inhibition).

Prochain suivi le 26 juillet 2016.

SITE CÉPRALMAR : PRÉSENTATION - MISSIONS - EQUIPE - STATUTS - CONTACT
SITE FILIÈRES MARITIMES : PECHE - CULTURES MARINES - MILIEUX DE PRODUCTION - OUTILS
MENTIONS LÉGALES - Dernière mise à jour : 27/07/2017