Suivi de mortalité de grosses palourdes dans de nouvelles structures d'élevage



Comme le rappelait l'actualité de janvier 2015, les palourdes mises en lanterne meurent quand elles arrivent à une taille supérieure à 2 cm. Le décès fait suite à une déformation de la coquille, probablement liée à l'absence de sédiment. Afin d'éviter cet écueil, le Cépralmar a imaginé des structures rigides contenant du sédiment.

Les structures chargées de sédiment ont été mises à l'eau le 17 octobre 2014. Le sédiment n'ayant pas bougé de l'hiver malgré le mauvais temps, les structures semblent adaptées. Une trentaine de palourdes de tailles commerciales ont été installées dans les structures le 5 mai 2015. Un suivi sera effectué pour voir comment se comportent ces échantillons.

Lors de la  mise en place des échantillons, 3 palourdes d'environ 2 cm ont également été trouvées dans l'une des structures. Il s'agit très probablement de jeunes individus non repérés lors du chargement en sable qui ont survécu plus de 6 mois dans nos structures. Un tel fait laisse d'ores-et-déjà penser que la structure est adaptée à la survie de la palourde. Résultat à confirmer néanmoins. Un premier suivi de mortalité sera effectué en tout début d'été.

SITE CÉPRALMAR : PRÉSENTATION - MISSIONS - EQUIPE - STATUTS - CONTACT
SITE FILIÈRES MARITIMES : PECHE - CULTURES MARINES - MILIEUX DE PRODUCTION - OUTILS
MENTIONS LÉGALES - Dernière mise à jour : 13/09/2017